Téléologie et fonctions en biologie. Une approche non causale des explications téléofonctionnelles

Dissertation, Universidad Autónoma de Madrid (2017)
Download Edit this record How to cite View on PhilPapers
Abstract
This dissertation is focused on teleology and functions in biology. More precisely, it focuses on the scientific legitimacy of teleofunctional attributions and explanations in biology. It belongs to a multi-faceted debate that can be traced back to at least the 1970s. One aspect of the debate concerns the naturalization of functions. Most authors try to reduce, translate or explain functions and teleology in terms of efficient causes so that they find their place in the framework of the natural sciences. Our approach here is radically different, as we question the premise that teleological explanations are disguised causal explanations. On the contrary, we defend that they are acceptable in natural sciences and in biology in particular. We challenge the idea that teleological explanations are immature causal explanations, as well as the idea that teleology and functions are some sort of intentional explanations. We therefore reject the accusations of anthropomorphism, vitalism and finalism. On the contrary, we defend that teleology, causality and intentionality correspond to different, autonomous and complementary modes of representation of the outside world. ———[FRANÇAIS]——— Ce travail de thèse porte sur la téléologie et les fonctions en biologie. Plus précisément, il porte sur la légitimité scientifique des attributions et des explications téléofonctionnelles en biologie. Il s’inscrit dans le cadre d’un débat à plusieurs facettes que l’on peut faire remonter au moins jusqu’aux années 1970 et qui est encore très actif aujourd’hui. L’un des aspects du débat porte sur la naturalisation des fonctions, c’est-à-dire sur la manière de les réduire, de les traduire ou de les expliciter en termes de causes efficientes de sorte qu’elles trouvent leur place dans le cadre des sciences de la nature. Notre approche ici est radicalement différente, car nous remettons en question la prémisse selon laquelle les explications téléologiques seraient des explications causales déguisées. Nous défendons au contraire qu’elles sont acceptables en tant que telles aussi bien de façon générale que dans le domaine scientifique et en particulier en biologie. De façon générale, nous remettons en question l’idée selon laquelle la pensée téléologique serait une pensée causale immature, ainsi que sa dépendance présumée vis-à-vis de la psychologie, c’est-à-dire de l’intentionnalité. Nous rejetons donc les accusations d’anthropomorphisme, de vitalisme et de finalisme formulées contre elle. Nous défendons au contraire que la téléologie, la causalité et l’intentionnalité correspondent à des modes différents, autonomes et complémentaires de représentation du monde extérieur.
PhilPapers/Archive ID
MOLTEF
Upload history
Archival date: 2019-09-01
View other versions
Added to PP index
2019-09-01

Total views
195 ( #22,531 of 51,671 )

Recent downloads (6 months)
93 ( #5,099 of 51,671 )

How can I increase my downloads?

Downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks on external links on PhilPapers.