Quelques remarques sur une extension abusive du concept de causalité en cosmologie

In Michel Bastit (ed.), Etudes de cosmologie philosophique. Paris, France: (2013)
Download Edit this record How to cite View on PhilPapers
Abstract
"L'énigme majeure est la cause efficace" insiste Jean Largeault (1985). En effet, la physique contemporaine géométrise les phénomènes de la nature en transformant les causes efficientes en causalité formelle. Cependant elle nous invite aussi à accorder le structurel etle physique, le formel et le dynamique. Il convient donc de s'interroger sur le fondement du pouvoir créateur des mathématiques ou de leur caractère générateur en physique. Selon Charles de Koninck, la fécondité des mathématiques parait comme une intériorisation de la figure philosophique de l'ange dans le cadre du projet d'une métamathématique comme angélologie thomiste. La raison poursuit un moyen de connaitre qui serait universel in repraesentando, par opposition à l'universel in praedicando. Cette tendance est essentielle à ce que l'on appelle le "mode platonicien". L'une des idées centrales de cet article consiste à établir une connexion profonde entre la notion de causalité en physique et cette manière platonicienne de connaitre. Plus précisément, l'idéalisation de la causalité efficace en physique mathématique est-il autre chose que ce mode dialectique de connaître abusivement porté à sa limite ?
Categories
(categorize this paper)
PhilPapers/Archive ID
ERIQRS
Revision history
Archival date: 2018-08-19
View upload history
References found in this work BETA

View all 20 references / Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Added to PP index
2018-08-19

Total views
32 ( #39,492 of 43,716 )

Recent downloads (6 months)
15 ( #34,950 of 43,716 )

How can I increase my downloads?

Downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks to external links.