Conséquences du surdiagnostic en cancérologie : vers une refonte du vocabulaire médical

Ithaque 27 (Automne 2020):1-19 (2020)
Download Edit this record How to cite View on PhilPapers
Abstract
Dans le diagnostic du cancer, la précocité du diagnostic est généralement un élément valorisé. Selon la croyance commune, un cancer détecté tôt aura plus de chance d’être traitable. Or, cette conception des avantages du diagnostic précoce mène dans certains cas au phénomène de surdiagnostic, soit le fait de diagnostiquer un cancer à des individus qui n’en ont pas encore un et qui sont potentiellement en voie de le développer. Dans cet article, nous défendrons d’abord que le phénomène de surdiagnostic est lié en majeure partie à notre connaissance grandissante du cancer, et au fait que ces nouvelles connaissances causent des biais dans les processus de dépistage, conduits en vue de trouver un cancer. Afin de remédier à cette problématique, nous tenterons de montrer que le fait de simplement modifier notre approche du cancer et le vocabulaire médical associé permettrait de réduire les cas de surdiagnostics.
Keywords
No keywords specified (fix it)
Categories
No categories specified
(categorize this paper)
PhilPapers/Archive ID
LARCDS
Upload history
Archival date: 2021-01-06
View other versions
Added to PP index
2021-01-06

Total views
28 ( #61,190 of 64,030 )

Recent downloads (6 months)
13 ( #41,940 of 64,030 )

How can I increase my downloads?

Downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks on external links on PhilPapers.