Les demi-réveils proustiens. S'abîmer dans la concrétude de sa propre conscience

Download Edit this record How to cite View on PhilPapers
Abstract
Cet article vise tout d’abord à manifester la profondeur phénoménologique d’une expérience proustienne, celle des demi-réveils dans l’obscurité, en engageant un dialogue entre l’artiste et le philosophe – Husserl, mais aussi Levinas – autour de la notion de souvenir. Il s’agit de montrer que l’expérience dont il est fait part dans l’œuvre littéraire, inenvisagée par la phénoménologie, vient questionner les descriptions existantes du phénomène de souvenir et exige dès lors de penser le sens de celui-ci à nouveaux frais. Notre propos est le suivant : l’œuvre d’art, en particulier l’œuvre littéraire, doit être un milieu de recherche privilégié pour le phénoménologue. Elle fait renaître les énigmes et, ce faisant, remet la recherche en mouvement, en la forçant à un question­nement plus approfondi.
PhilPapers/Archive ID
COILDP
Upload history
Archival date: 2018-08-11
View other versions
Added to PP index
2014-01-16

Total views
61 ( #45,483 of 55,816 )

Recent downloads (6 months)
8 ( #50,484 of 55,816 )

How can I increase my downloads?

Downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks on external links on PhilPapers.