Politiques d'irrégularisation par le travail: le cas de la France

In Cohérence et incohérence dans la géstion des migrations et de l'intégration. Montreal: Éditions Thémis. pp. 267-289 (2017)
Download Edit this record How to cite View on PhilPapers
Abstract
Dans l’opinion publique, la migration « irrégulière » est associée à l’entrée et au séjour non autorisés. Un nombre croissant d’études indiquent toutefois qu’elle résulte de la production de catégories légales de séjour autorisé. Le présent chapitre enrichit cette littérature, en montrant comment la construction de la catégorie légale de travail autorisé est productrice d’immigration « irrégulière ». En effet, la multiplication des conditions d’accès à l’autorisation de travail a pour effet de priver de droit au séjour des personnes autrement en situation régulière. La France, située en tête de classement en matière d’obligations de quitter le territoire et en fin de classement en matière d’immigration professionnelle, représente un cas d’école parmi les pays de l’Union Européenne
PhilPapers/Archive ID
DUMPDP
Revision history
Archival date: 2017-07-03
View upload history
References found in this work BETA

No references found.

Add more references

Citations of this work BETA

No citations found.

Add more citations

Added to PP index
2017-07-03

Total views
63 ( #37,447 of 47,265 )

Recent downloads (6 months)
18 ( #35,316 of 47,265 )

How can I increase my downloads?

Downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks to external links.