Bachelard avec la simulation informatique: nous faut-il reconduire sa critique de l'intuition ?

In Robert Damien & B. Hufschmitt (eds.), Bachelard: Confiance Raisonnée Et Défiance Rationnelle. Besançon: Presses Universitaires de Franche-Comté. pp. 111-143 (2006)
Download Edit this record How to cite View on PhilPapers
Abstract
Dans un nombre croissant de domaines scientifiques - sciences de la nature, sciences humaines aussi bien que sciences des artefacts -, la simulation ne joue plus le rôle de succédané temporaire d'une théorie encore en gésine parce que non encore élaborée ; c'est-à-dire qu'elle ne joue plus systématiquement le rôle d'un modèle provisoire ou d'un schéma servant à condenser les mesures. C'est qu'elle n'a pas la nature d'un signe graphique, linguistique ou mathématique. Elle joue au contraire de plus en plus le rôle d'une réplication détaillée du réel : elle est une intuition reconstruite avec justesse mais sans abstraction rationnelle et généralisante, donc sans transfiguration iconique. Une des limites de l'épistémologie dialectique de Bachelard tient à ce qu'elle ne donne pas les concepts pour penser assez distinctement ces pratiques contemporaines de simulation. C'est pourquoi l'A. propose de concevoir l'idée que la science contemporaine se développe non plus selon la seule dialectique matérialisme / rationalisme, mais selon la triade rationalisme/computationalisme/matérialisme.
PhilPapers/Archive ID
VARBAL
Upload history
Archival date: 2021-03-12
View other versions
Added to PP index
2014-01-26

Total views
56 ( #53,809 of 2,448,775 )

Recent downloads (6 months)
9 ( #48,870 of 2,448,775 )

How can I increase my downloads?

Downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks on external links on PhilPapers.