Représentationnalisme et langage privé : une défense wittgensteinienne du caractère non-représentationnel de la phénoménalité

Philosophie 126 (3):62 (2015)
Download Edit this record How to cite View on PhilPapers
Abstract
Dans « Représentationnalisme et langage privé », François Kammerer s’attache à la thèse dite du représentationnalisme qui, au regard de la conscience phénoménale, pose que les propriétés qualitatives d’une expérience consciente sont entièrement déterminées par ses propriétés représentationnelles ; de nombreux arguments ont été proposés en faveur de cette thèse, qui est devenue l’orthodoxie en philosophie de l’esprit contemporaine. L’auteur entend réfuter les arguments les plus significatifs, en se fondant sur des considérations de Wittgenstein sur l’impossibilité d’un « langage privé ».
PhilPapers/Archive ID
KAMREL
Upload history
Archival date: 2016-07-13
View other versions
Added to PP index
2015-06-13

Total views
194 ( #31,723 of 64,120 )

Recent downloads (6 months)
12 ( #43,854 of 64,120 )

How can I increase my downloads?

Downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks on external links on PhilPapers.