Isaac Newton vs Robert Hooke sur la loi de la gravitation universelle

Download Edit this record How to cite View on PhilPapers
Abstract
L'une des controverses les disputées sur la priorité des découvertes scientifiques est celle de la loi de la gravitation universelle, entre Isaac Newton et Robert Hooke. Hooke a accusé Newton de plagiat, de reprendre ses idées exprimées dans des travaux antérieurs. J'essaie de montrer, sur la base d'une analyse précédente, que tous les deux scientifiques avaient tort: Robert Hooke parce que sa théorie n'était fondamentalement que des idées qui ne se seraient jamais matérialisées sans l'appui mathématique d'Isaac Newton; et ce dernier avait tort de ne pas reconnaître les idées de Hooke dans l'élaboration de la théorie de la gravité. En outre, après la mort de Hooke et son accession à la présidence de la Royal Society, Newton a retiré de l'institution toute trace de l'ancien président Robert Hooke. Pour cela, je détaille les accusations et les arguments de chacune des parties, et comment ce différend a été perçu par les contemporains des deux scientifiques. Je termine le papier avec les conclusions tirées du contenu. TABLE: Abstract Introduction La contribution de Robert Hooke à la loi de la gravitation universelle La contribution d'Isaac Newton à la loi de la gravitation universelle La revendication de priorité de Robert Hooke sur la loi de la gravitation universelle La défense de Newton La controverse dans l'opinion des scientifiques contemporains Ce que disent les supporters d'Isaac Newton Ce que disent les supporters de Robert Hooke Conclusions Bibliographie Notes DOI: 10.13140/RG.2.2.20313.06245
Categories
(categorize this paper)
PhilPapers/Archive ID
SFEINV-2
Upload history
Archival date: 2019-09-06
View other versions
Added to PP index
2019-09-06

Total views
74 ( #39,643 of 52,990 )

Recent downloads (6 months)
36 ( #17,919 of 52,990 )

How can I increase my downloads?

Downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks on external links on PhilPapers.