Souci, résolution et décision dans le Nietzsche de Heidegger : un examen de l’interprétation arendtienne du tournant

Ithaque 1:91-104 (2007)
  Copy   BIBTEX

Abstract

Dans La vie de l’esprit, Hannah Arendt propose une interprétation inédite du tournant (Kehre) survenu au sein de la pensée de Martin Heidegger au milieu des années trente. Arendt comprend en effet le tournant comme un événement biographique à situer entre les deux tomes qui regroupent les cours et essais que Heidegger a consacrés à Nietzsche entre 1936 et 1946. Selon elle, souci et Volonté de puissance viendraient à ne faire qu’un dans le premier tome du Nietzsche, alors que Heidegger opérerait une répudiation de la volonté dans le second. La thèse d’Arendt peut-elle être confirmée par une lecture attentive du Nietzsche ? Sa conception du tournant permet-elle d’aborder le problème selon un angle adéquat ? Nous tenterons de répondre à ces questions à la lumière des fils conducteurs que seront pour nous les concepts de « souci », de « résolution » et de « décision ».

Author's Profile

Olivier Huot-Beaulieu
Université de Montréal

Analytics

Added to PP
2016-01-19

Downloads
215 (#38,965)

6 months
38 (#33,627)

Historical graph of downloads since first upload
This graph includes both downloads from PhilArchive and clicks on external links on PhilPapers.
How can I increase my downloads?